Quel enduit choisir pour ma façade ?

quel enduit pour ma façade ?

Un enduit de façade permet non seulement de personnaliser l’aspect esthétique de son habitation mais il contribue aussi à protéger et améliorer la performance thermique du bâtiment. Les enduits de façade possèdent des propriétés différentes, à privilégier selon les besoins du bâti.

Le crépi

Très répandu en France, le crépi présente l’avantage d’être très adapté à la plupart des supports existants. Grâce à son aspect granuleux, le crépi présente l’avantage de gommer certaines aspérités de la façade. Plusieurs mises en œuvre sont possibles : un crépi peut être appliqué au rouleau, à la taloche, ou projeté. Sachez que les professionnels optent pour la dernière option, plus rapide et économique, et adaptée pour les grandes surfaces. De plus, la projection permet d’obtenir un rendu homogène et régulier. Il est préférable d’appliquer le crépi quand il n’y a pas de risque de gel ou de chaleur excessive, et éviter les périodes pluvieuses. Constitué à base de sable et de ciment, le crépi existe en différentes teintes. Il ne s’applique que sur un support préalablement préparé, c’est -à-dire nettoyé et dégraissé et idéalement recouvert avec un enduit de préparation.

Le crépi est adapté pour la rénovation de façade en pierre, brique ou béton et sa durée de vie atteint facilement plusieurs décennies.

L’enduit monocouche

Cet enduit s’applique sur des surfaces planes de préférence, car il ne permet pas de rattraper les défauts éventuels de la façade. Il doit être appliqué sur des murs sains et propres. La composition d’un enduit monocouche peut varier en fonction d’un fabricant à l’autre, mais il est généralement composé de sable, ciment et adjuvants. Plusieurs finitions sont possibles (grattée, lissée, talochée ou écrasée), tout comme les coloris.

L’enduit monocouche a l’avantage d’imperméabiliser la façade, et donc d’être un excellent hydrofuge et sa mise en oeuvre est rapide. Par contre il est moins résistant que le crépi ou l’enduit traditionnel.

L’enduit traditionnel de façade

Il se compose de sable et d’un liant comme le ciment, le plâtre ou la chaux hydraulique et sa particularité est qu’il s’applique en 3 couches successives : la première couche est le gobetis ou la couche semi-liquide, la deuxième, le corps d’enduit et la dernière, la couche de finition. Il est possible d’ajouter des pigments pour le teinter.

L’enduit traditionnel se caractérise par sa très bonne résistance dans le temps mais sa mise en oeuvre est assez longue (application et temps de séchage entre les différentes couches).

L’enduit synthétique

Cet enduit se présente sous forme de pâte élastique qui s’applique sur un support béton. Il se caractérise par une très bonne imperméabilité à l’eau et ne se fissure pas. L’enduit synthétique est une solution idéale pour une façade lisse et uniforme. L’enduit synthétique n’absorbe pas l’humidité, comme l’enduit à la chaux par exemple, et un de ses inconvénients est qu’il n’est pas « respirant ».

L’enduit synthétique n’est pas réputé pour être un régulateur de température et d’hygrométrie.

Publié le 16/03/16

Demander un devis alarme Ravalement de façade